bootstrap menu





Prestations

Diabète

Nous offrons une prise en charge pluridisciplaire des enfants et adolescents souffrant d’un diabète insulino-dépendant (type 1). L’équipe se compose du Dr. Alexandre Maret (spécialiste FMH en diabétologie pédiatrique), de Mme Virginie Soldati (infirmière clinicienne en diabétologie), de Mme Joelle Schwaller (diététicienne dipl.), de Mme Marilyne Perroud (diététicienne dipl.) et de Mme Marie-Lucie Uehlinger (psychothérapeute FSP pour enfants et adolescents). Nous collaborons égelement avec l'Association Fribourgeoise du Diabète (FDG-AFD; www.diabetesfreiburg.ch)

Les troubles de la croissance

La croissance est un phénomène multifactoriel qui débute dès la conception et se poursuit durant l’enfance et l’adolescence.

On évalue la croissance d’un enfant d’après les courbes de croissance. Celles-ci ont été établies en suivant la croissance d’enfants de la naissance à l'âge de 18 ans. La taille adulte varie en fonction des pays. En Suisse, elle est de 1m66 à 1m86 pour les hommes (taille moyenne: 1m76) et 1m51 à 1m75 pour les femmes (taille moyenne: 1m63).

Chez l’enfant et l'adulte, l’hormone de croissance joue un rôle important dans le métabolisme: elle favorise la synthèse des protéines, aide à brûler les graisses, diminue la fragilité des os, participe à la sensation de bien-être. Et elle joue bien sûr un rôle majeur dans la croissance chez l’enfant et dans l’inhibition des processus d'autodestruction des cellules.

Le terme de «troubles de la croissance» regroupe un large éventail d’états pathologiques différents. Le traitement par hormone de croissance, autrefois réservé aux enfants atteints de graves déficits en hormone de croissance, permet aujourd’hui de traiter plusieurs pathologies.

Il est utilisé chez l’enfant pour traiter:

• Un déficit en hormone de croissance
• Un syndrome de Turner (un problème génétique qui peut affecter la croissance)
• Une insuffisance rénale chronique
• Chez les enfants nés petits pour l’âge gestationnel (SGA en anglais)

Il est également utilisé chez l'adulte pour traiter le déficit en hormone de croissance.

Qu’est-ce que l’hormone de croissance?
L’hormone de croissance humaine (ou hormone somatotrope) est une substance complexe, produite principalement la nuit et libérée dans la circulation sanguine en quantités variables. Elle est produite par l’hypophyse, une petite glande extrêmement importante, localisée au centre du cerveau et agissant sous son contrôle (l’hypophyse est également appelée glande pituitaire). L’hypophyse secrète plusieurs autres hormones qui permettent de moduler de nombreux processus indispensables au bon fonctionnement de l'organisme.

Le déficit en hormone de croissance
Le déficit en hormone de croissance est une pathologie rare. Elle peut être héréditaire ou apparaître durant l’enfance. Il existe plusieurs causes connues, parmi lesquelles:

• une tumeur dans la région hypophysaire
• le traitement d’une tumeur cérébrale ou d’un cancer
• un trouble dû à une anomalie sur un ou plusieurs chromosomes qui entraîne un défaut de fonctionnement de certaines cellules de l'organisme

Chez l'enfant
Le déficit en hormone de croissance est une maladie au cours de laquelle l’organisme de l’enfant n’est pas capable de produire la quantité d’hormones suffisante à une croissance normale.
Il peut aboutir à un retard de croissance parfois très profond. Sans traitement, les enfants atteints grandissent lentement et atteignent une taille adulte diminuée d'au moins 20 cm par rapport à la taille prévue. Avec un traitement par hormone de croissance, ces enfants peuvent atteindre une taille adulte se situant dans la normale.
Une fois la croissance terminée, la production d’hormone de croissance chez certains enfants ayant souffert d’un déficit dès l’enfance est suffisante et ils peuvent donc arrêter le traitement. Chez d’autres, le déficit persiste à l’âge adulte et il peut être nécessaire de poursuivre le traitement au-delà de l’enfance.

Chez l'adulte
Le traitement par hormone de croissance peut aussi venir répondre à un déficit hormonal chez l’adulte.
En effet, la sécrétion d’hormone de croissance diminue avec l’âge mais reste toujours significative. Une altération de sa production entraîne des troubles qu’il est nécessaire de corriger : anxiété, sensations de bien-être et qualité de vie altérées, vitalité diminuée, capacités de concentration et de mémoire réduites, tendance à l’isolement social…
À long terme, le déficit en hormone de croissance est à l’origine d’anomalies de la composition corporelle (augmentation de la masse grasse, diminution de la masse musculaire), du métabolisme osseux et des facteurs de risque cardiovasculaire.

D'autres formes de trouble de la croissance
Le traitement par hormone de croissance n’est aujourd’hui plus limité aux cas de graves déficits. D’autres pathologies liées à un trouble de la croissance peuvent être traitées.

Syndrome de Turner
Le syndrome de Turner est une maladie chromosomique. Sa prévalence est estimée à 1 naissance sur 2500 chez la fille. La petite taille est l’un des symptômes les plus constants et s’associe dans la plus grande majorité des cas à une insuffisance ovarienne.
La petite taille se soigne par un traitement d'hormone de croissance jusqu'à ce que la taille maximale soit atteinte (on suit l'âge osseux de la patiente). Débute alors à l'adolescence un traitement par hormones sexuelles de synthèse (œstrogènes et progestérone) afin de permettre le développement des jeunes filles.
Le syndrome de Turner est considérée comme une maladie rare; son traitement et sa prise en charge ont beaucoup progressé et largement amélioré la situation des jeunes filles atteintes.

Insuffisance rénale chronique
L'insuffisance rénale chronique chez l'enfant est fréquemment associée à un retard statural qui peut justifier un traitement substitutif par hormone de croissance.
Les reins jouent un rôle vital dans l’excrétion des déchets issus du sang. Dans l’insuffisance rénale chronique, les reins ne peuvent pas filtrer correctement le sang. Ceci crée un déséquilibre des facteurs de croissance circulants et peut conduire à un retard de croissance important chez certains patients.
Aujourd’hui, par la dialyse et la transplantation rénale, même les enfants souffrant d’insuffisance rénale terminale peuvent vivre longtemps. La correction d'une petite taille est de ce fait devenue importante dans l'optimisation de leur qualité de vie.

Enfants nés petits pour l’âge gestationnel
Un enfant né petit pour l’âge gestationnel est un nouveau-né dont la taille et/ou le poids sont inférieurs aux standards des valeurs de la population générale, née au même âge de gestation (à terme ou prématurément) et pour le même sexe.
Les causes de cette maladie sont diverses. On sait qu’une partie d’entre elles est d’origine maternelle (hypertension artérielle, tabagisme, alcoolisme, toxicomanie, anomalies utérines, âge,…), une deuxième partie d’origine placentaire (localisation anormale du placenta), et une troisième partie d’origine fœtale (anomalies chromosomiques, maladies osseuses, …).
Enfin, il existe également des causes non encore identifiées, dites idiopathiques. Environ 90% des enfants nés petits pour l’âge gestationnel vont rattraper leur retard de taille avant l’âge de 3 ans et auront une taille normale à l’âge adulte.

Revenir en-haut

Obésité

Nous offrons une prise en charge pluridisciplaire des enfants et adolescents souffrant d’une surcharge pondérale. L’équipe se compose du Dr. Alexandre Maret (spécialiste FMH en endocrinologie et diabétologie pédiatrique), de Mme Joelle Schwaller (diététicienne dipl.), de Mme Marilyne Perroud (diététicienne dipl.) et de Mme Marie-Lucie Uehlinger (psychothérapeute FSP pour enfants et adolescents).

Vaccins

Pendant l’enfance, les maladies infectieuses sont nombreuses, surtout en automne et en hiver. Elles se manifestent par de la fièvre, un rhume, de la toux, des diarrhées, des vomissements ou des boutons qui disparaissent rapidement. Personne ne propose de vacciner contre ces maladies sans gravité !

Malheureusement, certaines infections contagieuses sont dangereuses et peuvent conduire à de graves complications ou parfois même être mortelles.

Dans certains cas, il est possible d’en protéger son enfant en apprenant à son système immunitaire à se défendre, grâce à la vaccination. Les vaccins contiennent des microbes atténués ou tués, ou de petits morceaux de microbes, auxquels le système immunitaire réagit en construisant ses propres défenses, comme s’il s’agissait d’une infection naturelle. Cet entraînement lui permet de se préparer et de réagir rapidement par la suite, avant que la maladie ne devienne grave.

La vaccination permet une protection individuelle et collective: plus il y a d’enfants vaccinés, moins les maladies correspondantes peuvent se disséminer et plus elles deviennent rares dans une population. La vaccination des enfants et des adolescents figure ainsi parmi les plus grands succès de la médecine préventive.

Les vaccinations sont le moyen le plus efficace de protéger un enfant contre des maladies pouvant avoir des conséquences plus graves qu’on ne le pense habituellement.

Les réactions aux vaccins sont généralement faibles; ces derniers ne provoquent pratiquement jamais les symptômes et les complications de la maladie contre laquelle ils protègent.
Certains parents s’inquiètent des éventuels effets secondaires graves liés aux vaccinations. Il faut savoir à ce propos que des millions d’enfants ont déjà été vaccinés avec succès. Actuellement, de nombreux adultes souffrent encore des séquelles de maladies infantiles (paralysies, troubles moteurs cérébraux, surdité, etc.) et il arrive toujours que des personnes meurent parce qu’elles n’ont pas été vaccinées ou en raison d’une couverture vaccinale insuffisante.

Dans la vie, le risque zéro n’existe pas. Cependant les dangers de la vaccination sont nettement inférieurs à ceux des maladies naturelles.

Beaucoup de questions se posent au moment de se décider pour ou contre une vaccination.
Pour faciliter ces choix, il existe heureusement des recommandations qui tiennent compte des risques des maladies, de l’efficacité et des risques d’effets secondaires de chaque vaccin.

Ces recommandations indiquent combien de doses de vaccin sont nécessaires – et à quel âge – pour que cela ne soit ni trop tôt, ni trop tard.

En savoir plus

Fribourg

Dr. Alexandre Maret
Dr. Andrea Bertoni
Route des Arsenaux 28
1700 Fribourg

Tél: 026 400 02 01
Fax: 026 322 01 17

E-mail Dr. A. Maret: dr.maret@hin.ch
E-mail Dr. A. Bertoni: dr.bertoni@hin.ch

Lundi:
08h15 - 11h30/13h30-17h00 
Mardi:
08h15 - 15h00 (non-stop)
Mercredi:
08h15 - 11h30/13h30-17h00
Jeudi:
08h15 - 11h30/13h30-17h00
Vendredi:
08h15 - 15h00 (non-stop)

Bern

Dr. Alexandre Maret
Bubenbergplatz 11
3011 Bern

Tel: 031 301 00 51
E-mail: dr.maret@hin.ch

Copyright © Friped.ch - Site créé par TOMA Solutions Internet ©